15.02.2016 / Actualités / /

Votations fédérales du 28 février 2016

Réuni en Conseil de parti mercredi soir, le PDCVr a pris position sur les objets soumis à votation le 28 février. Il a notamment apporté un soutien probant à l’initiative PDC et à la réfection du tunnel du Gothard.

Cela fait 32 ans que le Tribunal fédéral a reconnu que l’inégalité fiscale qui touche les couples mariés et les partenariats enregistrés par rapport aux couples concubins est anticonstitutionnelle. Il est en effet inacceptable qu’à revenus égaux, un couple marié paie plus d’impôts et reçoive une rente AVS plus basse qu’un couple qui vit en concubinage. Avec son initiative, le PDC propose enfin une solution à cette discrimination qui affecte environ 80’000 couples dans notre pays. Le Conseil de parti a ainsi décidé, à l’unanimité, de soutenir cet objet.

Le PDCVr a en outre refusé, à la quasi-unanimité, l’initiative des jeunes socialites « Stop à la spéculation sur les denrées alimentaires ». Il salue le but de l’initiative qui vise à lutter contre la faim et la pauvreté dans le monde, mais juge toutefois les moyens proposés inefficaces et néfastes pour notre économie. De nombreuses études démontrent en effet que les prix des matières premières agricoles ne dépendent pas de la spéculation, mais principalement des phénomènes météorologiques, des factures géopolitiques et de la corruption. L’interdiction demandée par les initiants engendrerait donc un appareil bureaucratique important qui n’aurait quasiment aucun effet sur le négoce mondial des dérivés agricoles. En revanche, les impacts sur la compétitivité d’un secteur économique regroupant environ 570 entreprises 12’000 emplois) risquent d’être conséquents. Le PDCVr est d’avis que d’autres moyens, comme la coopération au développement et l’aide humanitaire d’urgence sont plus efficaces que la solution proposée par les jeunes socialistes pour lutter contre la faim dans le monde.

Concernant l’initiative UDC pour le renvoi effectif des criminels étrangers, le PDCVr la juge inutile puisque, suite à l’acceptation en 2010 de l’initiative « Pour le renvoi des criminels étrangers », le Parlement a élaboré une législation qui entrera en vigueur en 2016 et qui respecte la volonté populaire. Il dénonce en outre le caractère automatique de l’expulsion qui rendrait impossible un examen au cas par cas et qui ne tient pas compte des droits humains et allant à l’encontre de principes élémentaires garantis par la Convention européenne des droits de l’homme, tel que le droit au respect de la vie privée et de la vie familiale. Par 34 non contre 13 oui et 4 abstentions, il a donc rejeté ce texte.

Finalement, le PDCVr soutient, par 48 voix contre 3, la révision de la LTRA proposée par sa Conseillère fédérale, Doris Leuthard. Il considère que le percement d’un second tube au Gothard est une solution durable, pragmatique et permettant d’assurer une plus grande sécurité routière. Il ne crois par ailleurs pas à l’argument de l’appel d’air qui déboucherait sur un dédoublement du trafic sur cet axe une fois les travaux terminés. Sensible aux problématiques des régions périphériques, le PDCVr ne souhaite finalement pas que le Tessin soit coupé du reste de la Suisse et que le trafic se déplace ainsi dans les cantons du Valais et des Grisons.

source: PDCVr