15.10.2012 / Presse / /

Et maintenant, place à une élection tacite?

MARTIGNY Pas de surprises ni de modification des forces en Octodure où huit des neuf conseillers sortants ont passé la rampe. Seul Paul-Henri Saudan a échoué dans sa course à la réelection, battu par son colistier Roger Mège.

On prend les mêmes et on…continue. Ou presque. Sans surprise, ces élections communales ont confirmé une répartition des forces bien arrêtée à Martigny où tous les conseillers en place briguaient un nouveau mandat (5 PLR, 3 PDC et 1 PS/AdG). Et dans cette course à la réélection, un seul élu a fait chou blanc. En charge des sports et de l’environnement, le libéral-radical Paul-Henri Saudan a en effet été devancé d’un rien (40 suffrages) par le petit nouveau Roger Mège qui a bénéficié d’une petite centaine de reports d’autres partis pour empêcher son colistier de rempiler pour un troisième mandat.

L’autre perdant de ce scrutin aura été le Parti socialiste-Alliance de gauche qui a enregistré une érosion sensible de son électorat. Son conseiller Serge Fellay a certes passé la rampe mais il doit sa réélection plus au soutien des autres forces politiques qu’à une réelle mobilisation de ses partisans. Quant à l’UDC, elle n’est pas parvenue à prendre son envol au coude du Rhône. Alexandre Moret est resté loin du quorum devant se contenter de battre de peu (415 suffrages contre 363) le score réalisé quatre ans plus tôt par son prédécesseur Thierry Rausis.

Dans le camp des vainqueurs figure le Parti démocrate-chrétien qui a progressé de 3% et de 150 listes par rapport à 2008, année qui l’avait pourtant vu gagner un siège au détriment du PLR. Mieux, en récoltant plus de 2000 suffrages, Benoît Bender a signé le meilleur score obtenu par un démocrate-chrétien depuis plus de 35 ans! Le PDC n’a d’ailleurs pas attendu avant de confirmer la candidature de Benoît Bender à la vice- présidence.

Et on voit mal aujourd’hui le Parti libéral-radical lui contester ce poste. Le parti majoritaire a certes récolté 135 listes de plus qu’il y a quatre ans, confirmant ainsi que les plaies de 2008 – avec la perte d’un siège et l’éviction de deux élus en place – étaient bien refermées. Mais il est resté loin de récupérer son 7ème siège, malgré l’excellent score obtenu par le président Marc-Henri Favre (2962 suffrages), David Martinetti (2702) ou encore Anne-Laure Couchepin-Vouilloz (2635). Le PLR va certes se réunir ce soir pour confirmer la candidature de Marc- Henri Favre à la présidence et dire s’il désire partir à la reconquête de la vice-présidence. Mais la tendance va plutôt vers une élection tacite à Martigny. C’est en tout cas ce que laissait entendre hier soir à demi-mot le président du PLR local, Xavier Moret. Ce dernier s’est en effet déclaré satisfait de la situation actuelle, même s’il a tout de même regretté la trop grande générosité des électeurs du PLR qui ont offert 1293 reports à leurs adversaires.

Lire la version PDF ici

Le Nouvelliste du 15 octobre 2012